Augmentation de l’intérêt des étrangers pour les investissements chinois : David Barrett, PDG d’EBC Financial Group (UK) Ltd, partage son point de vue avec Yi Cai
David Barrett, PDG d’EBC Financial Group (UK) Ltd, est l’un des intervenants du Forum stratégique de Yi Cai sur les opportunités d’investissement en Chine.

David Barrett, PDG d’EBC Financial Group (UK) Ltd, s’entretient avec Yi Cai de la montée en puissance de l’intérêt des étrangers pour les investissements chinois. Il étudie les facteurs qui poussent les grands investisseurs à se tourner vers les marchés chinois et donne son point de vue sur leur croissance future.

LONDRES, 06 juin 2024 (GLOBE NEWSWIRE) — David Barrett, CEO de EBC Financial Group (UK) Ltd, a récemment fait part de son point de vue sur l’intérêt croissant pour les investissements chinois lors d’un entretien approfondi avec Yi Cai. Monsieur Barrett a étudié les facteurs qui poussent les grands investisseurs à se tourner vers les marchés chinois et donne son point de vue sur l’avenir de ces investissements.

David Barrett, PDG d’EBC Financial Group (UK) Ltd, est l’un des intervenants du Forum stratégique de Yi Cai sur les opportunités d’investissement en C

Augmentation de l’intérêt des étrangers

Ces derniers mois, l’intérêt des investisseurs étrangers pour les actions chinoises s’est considérablement accru, sous l’impulsion d’investisseurs de premier plan. Michael Burry, bien connu pour ses prédictions dans « The Big Short », a considérablement augmenté ses investissements dans JD.com et Alibaba. De même, le fonds spéculatif de David Tepper a fortement investi dans la technologie et les marchés chinois. Cet intérêt croissant se reflète dans la performance de l’indice Nasdaq Golden Dragon China, qui a bondi de 14,86 % entre le 22 avril et le 3 mai, réalisant ainsi sa plus forte progression en deux semaines depuis janvier 2023. Le 16 mai, l’indice a clôturé en hausse de 2,49 %, marquant son plus haut niveau depuis septembre 2023.

Monsieur Barrett attribue ce regain d’intérêt à la valeur relative qu’offrent les marchés chinois. « Les indices chinois ont connu des difficultés depuis l’effondrement de l’immobilier en 2021, ce qui a entraîné une baisse significative des investissements directs étrangers et de la confiance intérieure. Toutefois, cette situation a entraîné des écarts de prix extrêmes, faisant des actions chinoises une option attrayante pour les investisseurs axés sur la valeur», explique Monsieur Barrett. « Des investisseurs comme Burry et Tepper sont connus pour leur orientation stratégique vers des portefeuilles à forte concentration, et leurs investissements importants dans des sociétés chinoises témoignent d’une grande confiance dans le potentiel de croissance de ces marchés ».

Prospects futurs des investissements chinois

En se tournant vers l’avenir, Monsieur Barrett reste optimiste quant à la poursuite de la croissance des marchés chinois. « Plusieurs indicateurs suggèrent que le gouvernement chinois prend des mesures efficaces pour stimuler la croissance économique et restaurer la confiance des marchés », a noté Monsieur Barrett. « Les efforts visant à soutenir les secteurs vulnérables de l’économie, à encourager les investissements nationaux et à stabiliser le paysage financier commencent à donner des résultats positifs ».

Il a souligné le rôle crucial de la politique intérieure dans le maintien de cette croissance. « Les politiques visant à réduire les risques liés à l’immobilier, à soutenir l’industrie des semi-conducteurs et à encourager les entreprises publiques à renforcer leur position financière sont essentielles. En outre, les initiatives visant à augmenter les dividendes versés par les entreprises chinoises sont susceptibles d’attirer davantage d’investisseurs étrangers à la recherche de rendement dans un contexte de taux d’intérêt plus élevés ».

Des secteurs prometteurs et une répartition globale des actifs

Monsieur Barrett a souligné que le secteur technologique était un domaine clé pour l’investissement sur les marchés des actions A et de Hong Kong. « Les entreprises technologiques chinoises sont à la pointe de l’innovation et, grâce au soutien substantiel du gouvernement, elles sont bien placées pour relever les défis mondiaux », a affirmé Monsieur Barrett. « Par exemple, si la Chine est confrontée à des vents contraires dans l’achat de semi-conducteurs, elle a la capacité de développer ses propres produits. Compte tenu des marges bénéficiaires impressionnantes de sociétés telles que NVIDIA, les entreprises chinoises sont fortement incitées à produire des puces compétitives à moindre coût. Avec un soutien et des investissements importants de la part du gouvernement, la résilience et le potentiel de croissance de ce secteur sont considérables ».

Il a également identifié l’industrie des véhicules électriques (VE) comme un secteur prometteur. « Ces derniers temps, le sujet des VE a fait couler beaucoup d’encre », a observé Monsieur Barrett. « Toutefois, il n’est pas certain que les marques occidentales soient performantes en Chine continentale et, inversement, que les marques chinoises le soient sur le marché mondial. Malgré ces défis, la technologie chinoise reste à la pointe et tout progrès, en particulier dans un contexte de tensions géopolitiques, devrait stimuler l’investissement intérieur. Cette attention accrue portée à l’innovation et au développement locaux améliorera les perspectives de croissance de l’industrie ».

D’un point de vue mondial, Monsieur Barrett conseille une stratégie d’allocation d’actifs diversifiée et met en garde contre une dépendance excessive à l’égard des actions américaines. « Bien que les marchés américains aient connu une croissance substantielle, il est essentiel d’envisager des opportunités ailleurs, comme en Chine, où les valorisations sont attrayantes », a-t-il expliqué. « Compte tenu de la récente hausse des actions américaines, il convient d’être prudent et de diversifier les placements. Les matières premières comme l’or restent intéressantes en tant que réserve de valeur et couverture contre les incertitudes économiques et géopolitiques. Alors que les banques centrales continuent de gérer les liquidités et les taux d’intérêt, le maintien d’un portefeuille équilibré comprenant des actifs internationaux sous-évalués et des matières premières tangibles pourrait apporter stabilité et potentiel de croissance ».

À propos d’EBC Financial Group
Fondé dans le prestigieux quartier financier de Londres, EBC Financial Group (« EBC ») est réputé pour sa gamme complète de services qui comprend le courtage financier, la gestion d’actifs et des solutions d’investissement globales. Avec des bureaux stratégiquement situés dans des centres financiers de premier plan, tels que Londres, Sydney, Hong Kong, Tokyo, Singapour, les îles Caïmans, Bangkok, Limassol, et bien d’autres villes encore, EBC s’adresse à une clientèle diversifiée d’investisseurs de détail, professionnels et institutionnels aux quatre coins du globe.

Reconnu par de multiples récompenses, EBC est fier d’adhérer aux niveaux les plus élevés de normes éthiques et de réglementation internationale. EBC Financial Group (UK) Limited est réglementé par la Financial Conduct Authority (« FCA ») du Royaume-Uni, EBC Financial Group (Australia) Pty Ltd est réglementé par la Securities and Investments Commission (« ASIC ») australienne, et EBC Financial Group (Cayman) Limited est réglementé par la Monetary Authority (« CIMA ») des îles Caïmans.

Au cœur d’EBC Group sont réunis des professionnels chevronnés qui témoignent de plus de 30 ans d’expérience approfondie dans des institutions financières majeures, ayant habilement navigué à travers des cycles économiques importants, des Accords du Plaza à la crise du franc suisse de 2015. EBC défend une culture où l’intégrité, le respect et la sécurité des actifs des clients sont primordiaux, en veillant à ce que chaque engagement d’investisseur soit traité avec le plus grand sérieux qu’il mérite.

EBC est le partenaire officiel de FC Barcelona pour les opérations de change et offre des services spécialisés dans des régions telles que l’Asie, l’Amérique latine, le Moyen-Orient, l’Afrique et l’Océanie. EBC est également partenaire de United to Beat Malaria, une campagne de la Fondation des Nations Unies visant à améliorer les résultats en matière de santé dans le monde. À partir de février 2024, EBC soutient la série d’engagements publics « What Economists Really Do » du département d’économie de l’Université d’Oxford, qui démystifie l’économie et son application aux principaux défis sociétaux afin d’améliorer la compréhension et le dialogue avec le public.

https://www.ebc.com/

Contact médias :
Douglas Chew
Global Public Relations Manager
douglas.chew@ebc.com

Une photo accompagnant ce communiqué est disponible à l’adresse suivante : https://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/3aa64669-3156-4706-9f8f-ec183555c184/fr

GlobeNewswire Distribution ID 9150153